Partager l'article

Un photographe est avant tout un technicien de l’image. Il joue avec les contrastes, la lumière, les plans et les effets afin d’exprimer un message.

Mais pour le jeune haïtien de 27 ans, la photographie représente bien plus que cela. À son avis, cet art joue un rôle essentiel pour attirer les yeux de tous sur ce dont on passe à côté et pour enrichir la vision de chaque personne qu’il soit un passionné ou un simple spectateur.

L’être qui a dans son objectif une telle perception de la photographie n’est autre que Teddy Alvarez.

L’année 2015 est celle où il commença à s’exercer derrière sa caméra pour ensuite entamer sa carrière dans les deux années suivantes.

Ayant fini ses études classiques, il s’engagea au « Centre d’Etudes Photographiques et Cinématographiques » ( CEPEC ), basé en Haïti, où il suivit 7 mois de formation pour sa perfection.

Malheureusement des incidents de parcours et des inconvénients allaient porter un arrêt dans l’accomplissement de son rêve. Un monde allant aussi vite, nécessitait la maturation de cette perfection.

Sous la tutelle de la passion et dans l’optique d’avoir son propre langage photographique, il suivit trois autres mois de formation en ligne pour compléter son cursus qui devrait durer dix mois.

Peu a peu, sa notoriété augmentait, ce qui lui a valu diverses collaborations avec plusieurs de nos célébrités et personnalités haïtiennes. Ses séances de photo pour des stars tels que : Panch, Queen B, Bedjine ou encore Medjy débutèrent en 2018, seulement trois ans après qu’il se soit lancé.

Si sa page Instagram témoigne de son talent, Teddy en a passé des chemins semés d’embûches. D’ailleurs s’il ne peut exercer à son aise son métier sur sa terre natale, c’est bien à cause de l’insécurité et des insurrections sociopolitiques.

En effet, le métier de Monsieur Alvarez demande du déplacement, de l’exploration vers de nouveaux horizons.

Par conséquent, bien que résidant en Haïti, il s’en va souvent présenter ses œuvres en République Dominicaine.

Il a malgré tout avoué qu’il était haïtien à 200%.

Le métier de photographe devient de plus en plus commun dans nos vies. Teddy qui déjà, a acquis une certaine expérience nous laisse avec quelques conseils qui lui ont permis de sortir du lot :

« Au début, la passion s’était déjà installée mais la discipline, le respect et la santé étaient de mise. Je pense que vous pouvez bien avoir le talent et un bon flair mais si vous omettez ces valeurs, il y a de fortes chances que votre rêve vous dépasse. J’ai d’abord développé ces principes pour ensuite poursuivre mon objectif qui est d’inspirer le maximum de jeunes qui adorent ce domaine et d’attacher ma valeur aux yeux de tous et ce, au niveau national et international » .

Teddy Alvarez, sa couleur préférée c’est le rouge.

Souvenez-vous de ce nom !

Une étiquette de la photographie à ne jamais oublier !


Rédigé par Charlotin Luc Marc !

Rédigé par Michael Lora !

Catégories : Culture

0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.