Partager l'article

Après «Marianne» qui présentait une intrigue horrifique, Netflix s’est redirigée vers le cinéma français en amenant cette fois au grand écran «Mortel», une série amenant fantastique et fiction surnaturelle qui, depuis le 21 novembre 2019 compte 2 saisons de 6 épisodes chacunes à son actif.

La plateforme de diffusion en flux a du même coup porté l’accent sur le vaudou et le créole grâce à cette nouvelle saga.

D’abord, par son antagoniste principal, Obé, une entité démoniaque incarnée par Corentin Fila, «Mortel» a reflété de manière quoique populaire le culte vaudou.

En effet, les lunettes rouges portés par Obé laissent percevoir cet aspect moderniste artistiquement parlant et ceci, rien qu’en voyant l’image de la bande annonce. Le déni qu’il soit un dieu vaudou n’est pas pour autant flagrant car mettant en relief l’apparence d’un rappeur, ce choix esthétique s’est justifié sûrement par l’envie de fidéliser l’œuvre à la culture française.

Sinon, pouvoirs, personnalité, charisme et aura ont montré le côté vaudouesque des choses chez Obé.

D’autre part, le créole aussi s’est démarqué dans cette aventure francophone. D’un accent guadeloupéen, certains personnages, à l’instar de Luisa, ont usé de cette langue dans des dialogues aussi percutants que les autres. Nonobstant la qualité de la prononciation pour nos tympans de natifs, on ne peut passer outre cette fenêtre ouverte à notre langue maternelle.

Notons que des actrices comme Firmine Richard et Magaly Berdy sont d’origines antillaises.

Voilà une série à ajouter sur votre liste sur Netflix !


Rédigé par Charlotin Luc Marc !


0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.