Partager l'article

Nous voilà sur un sujet plutôt délicat mais curieusement courant.

Ce doigt tabou à qui on s’oppose encore et qui ne nous veut que du bien !

Il est difficile de livrer une partie de son corps qu’on ne voit pas et qu’on ne maîtrise pas, d’autant plus qu’il n’est pas fait pour accueillir un corps étranger.

De nombreuses questions se posent :

Est-ce propre ?, Est-ce désirable ?, Ne serai-je pas jugé(e) ?

Nous devons ce rejet aux matchistes qui ont longtemps fait le rapprochement entre sexe anal et homosexualité. Beaucoup le font, très peu l’admettent encore moins et dire qu’on y prend du plaisir!

La porte de derrière est un grand tabou et bien qu’on ne soit pas encore prêt à en parler ouvertement, il n’est plus une pratique exclusivement associée à la communauté LGBTQ+.

Pour certains hommes c’est le summum de la domination, une sensation de toute puissance. Pour les femmes, c’est encore plus une question de plaisir, une stimulation différente de celle du vagin.

Personne ne peut se permettre de juger les gens sur leur sexualité. Si l’acte ne vous inclu pas, il ne vous concerne pas.

Cette stimulation est répandue au cours de la levrette et de plus en plus de femmes le réclament et précisent que la levrette est incomplète sans elle.

Ceci est tout à fait compréhensible puisque l’anus est une zone à forte sensibilité. On est toujours à l’affut du plaisir, à la recherche de nouvelles façons de jouir et de faire jouir.

Pour ceux qui veulent y succomber, voici quelques conseils.

La détente est de mise , sinon cela risquerait de faire plus de mal que de bien. Plus vous serez détendu(e), plus Les fibres de l’anus pourraient se dilater sans oublier l’usage du lubrifiant !

Le pouce est le doigt le plus utilisé et certains aiment le sucer avant la pénétration, mais évitez la répétition de peur de ramener ce doigt vers la bouche et pour les femmes , dans le vagin, car cela pourrait engendrer des infections vaginales.

Par conséquent, soyez toujours attentif au doigt concerné. Ne vous sentez pas obligé(e) à cause de votre partenaire si cela nuit à votre aise !

Au début, vous serez dans l’inconfort mais prenez votre temps pour savourer le plaisir que cela vous procure.

Mettez d’abord l’accent sur la discussion ouverte pour éviter l’inconfort entre partenaires.

Le plaisir est mieux quand il est partagé.

Bien que cela soit un sujet a controverse, il est pourtant très présent au sein des relations intimes.

Confortez-vous dans votre plaisir et celui de votre partenaire. Ce qui se passe dans votre lit ne regarde que vous donc, au diable les jugements et prenez du plaisir.


-Rédigé par Selena François !

-Corrigé par Michael Lora !

Catégories : Sexualité

0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.