Partager l'article

«…Si la république de Haïti a subi un passé colonial, cela ne signifie pas qu’elle n’a pas sa propre culture pour autant» se finit l’introduction de la vidéo postée par Faits divers TV le 19 octobre dernier.

Haïti, première république noire au monde, bourreau de l’une des puissantes armées de l’époque à Vertières, ophtalmologue improvisée pour les autres peuples colonisés est toujours présenté au monde de son plus sombre côté.

Politiciens véreux, salubrité, malversation, politique malvenue, manque d’infrastructure, corruption, petit pays, pays le plus pauvre de la région, kidnapping city, dans les médias, les termes n’ont jamais manqué aux étrangers pour décrire la nation prise en otage par leurs concitoyens depuis près de deux siècles.

Il y’a une semaine, dix faits intéressants sur Haïti ont été présenté par Faits divers TV sur sa page Youtube : drapeau, économie.

Agriculture, faune et flore, gastronomie, culture, religion, jours importants, la capitale…plusieurs aspects, ne présentant que les bons côtés de l’ancienne Quisqueya ou Bohio.

Le média s’est contenté de vendre la merveilleuse histoire du pays dans une vidéo où Haïtiens, jeunes et moins jeunes, étrangers peuvent apprendre davantage sur le pays.

À un moment où le pays vit ce qui pourrait être le socle de la descente aux enfers à laquelle il est soumis depuis des années, Haïti est, pour la première fois depuis un très long moment dans les médias internationaux, peinte non pas avec les habituelles tristes couleurs du deuil et de misère mais plutôt avec une couleur de coucher de soleil baigné d’un arc-en-ciel sous les hauteurs du Saut d’eau…couleur typiquement Haïtienne.

De quoi nous attendre à un retournement de situation auprès des médias étrangers ?

Espérer n’a jamais été interdit.


Rédigé par Steenia Sheensy Montinard !


0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.