Partager l'article

Le docteur Gréta Lataillade ROY, la mère de l’ancienne ministre de la Santé publique, a été enlevée à Delmas 95, elle et son chauffeur.

Malgré tout le service rendu à sa communauté, elle ne fut pas épargnée de la machine infernale de l’insécurité.

Alors qu’elle se rendait à l’église dans la matinée du 8 juillet 2022, des hommes armés non identifiés ont enlevé l’une des piliers du système de santé haïtien.

Pour ceux qui ne la connaissent pas, le Dr Gréta Lataillade Roy dans un interview accordé au nouvelliste nous fait part de son parcours.

Ancienne du lycée du cent-cinquantenaire de Port-au-Prince, elle fait son début à l’école normale supérieure dans la section philosophie, et après sa première année, elle fut la deuxième lauréate du concours d’admission de la FMP-UEH.

Le 3 août 1968, le titre de la lauréate de sa promotion lui fut attribué.

Un exploit pour une femme à cette époque !

Ensuite, elle a été professeure de physiologie à la faculté de médecine de l’UEH durant environ 42 ans, médecin de service , puis directrice du centre de Saint Martin au Bel-Air, une zone très tumultueuse et dangereuse mais cela ne lui a pas empêché de venir en aide à cette communauté depuis plus de 28 ans.

Vers les années 2000, elle fut présidente de l’Association Médicale Haïtienne (AMH), après avoir fait sortir l’association de toutes les tempêtes que cette époque de crise apportait. Elle a obtenu un deuxième mandat et boucla ce dernier avec un ouvrage historique intitulé: « Association médicale haïtienne, 60 ans déjà ! ».

Membre du collège haïtien de médecine interne et présidente du Lion’s club de Port-au-Prince en 2018, elle participe vivement au bien être de sa société par tous les moyens possibles.

Plus récemment, le Dr Gréta L. Roy est devenue la doyenne de la faculté de médecine de l’Université Saint François D’Assise.

La nouvelle étoile montante en matière de formation médicale !

Elle a consacré sa vie entière à la communauté haïtienne en tant que médecin et citoyenne engagée. Maintenant, très âgée et fragile, au lieu de recevoir des lauriers de la part de la société haïtienne pour laquelle elle s’est autant sacrifiée, c’est ainsi qu’on lui remercie.

Beaucoup ont intervenu en exigeant la libération de Dr Gréta qui est sous l’emprise des ravisseurs depuis 6 jours dont l’AMH, les étudiants et le Décanat de l’USFAH, et d’autres personnalités publiques telles que l’ancien Premier Ministre Jacques Guy Lafontant.

Mais jusqu’à présent , ils la détiennent.

Combien d’autres piliers de notre société seront encore victimes de cette insécurité ?

Profitons pour saluer la mémoire de ceux qu’elle nous a déjà pris, spécialement le Dr Makindi Guerrier et prions pour qu’on libère le docteur Dr Gréta Lataillade ROY car c’est la seule solution plausible puisque l’État se retrouve impuissante face à cette situation.


-Rédigé par Kervens ALlONCE !

-Corrigé par Michael Lora !


0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.